Ramonage chimique ? Faites plutôt appel à un ramoneur

Ramonage

Vous disposez d’une cheminée, d’un insert ou encore d’un poêle et avant que la saison hivernale ne reprenne, vous comptez bien nettoyer vos conduits, et vous avez raison ! Pour cela, le ramonage chimique peut être une solution d’entretien intéressante, mais seulement si vous faites aussi appel à l’expertise d’un ramoneur professionnel et on vous explique pourquoi.

 

Qu’appelle-t-on un ramonage chimique ?

Ce que l’on appelle un ramonage chimique est un procédé différent d’un ramonage mécanique qui peut être proposé par un ramoneur à Paris par exemple. En effet, si le ramonage mécanique constitue l’utilisation d’une brosse spécifique pour nettoyer le conduit de cheminée et le débarrasser de ses saletés comme l’excédent de suie par exemple, le ramonage chimique est bien différent.

Lorsque l’on parle de ramonage chimique, cela signifie que l’on sollicitera l’utilisation de produits chimiques qui ont pour but de faciliter l’élimination des résidus concentrés sur les parois du conduit de cheminée et qui peuvent empêcher la bonne évacuation des fumées. Il y a la poudre de ramonage qui est vendue en sachet de cristaux d’agents actifs et il y a aussi la bûche de ramonage qui est la solution la plus souvent choisie par les ménages. La bûche de ramonage se présente comme une bûche de bois qui contient un principe actif qui réagit à très haute température afin d’éliminer la suie ou encore le goudron dans le conduit de fumée. Brûler une bûche de ramonage a donc pour objectif d’éliminer le surplus de résidus. L’utilisation de la poudre nécessite aussi de réaliser un feu pour libérer le principe actif et permettre au produit d’agir.

Si ces solutions sont très bien en appoint afin d’entretenir sa cheminée au milieu de la saison de chauffe par exemple, elle ne constitue pas un ramonage en tant que tel et il est même dangereux et interdit de se contenter d’utiliser une bûche de ramonage ou de la poudre de ramonage (plus d’informations sur le ramonage chimique ici).

 

Comment bien ramoner sa cheminée ?

Comme évoqué plus haut, la bûche de ramonage et la poudre de ramonage sont des solutions complémentaires que l’on utilisera en complément d’un ramonage professionnel. Si votre période de chauffe a été particulièrement intense par exemple, vous pourrez utiliser une bûche de ramonage au milieu de cette dernière pour terminer la saison avec un conduit qui sera un peu dégagé.

Cependant, le ramonage réalisé par un professionnel est un travail d’entretien obligatoire qui peut être à réaliser une à deux fois par an selon son type d’installation. Un ramoneur professionnel va en effet avoir l’expertise nécessaire pour effectuer un ramonage en bonne et due forme, vérifier que le travail accompli permet une utilisation de ses conduits de cheminée sans danger et surtout délivrer un certificat de ramonage. En faisant ramoner sa cheminée par un professionnel on s’assure ainsi d’écarter le risque d’intoxication au monoxyde de carbone ou encore d’incendie par exemple. Par ailleurs, le ramonage annuel va permettre de profiter de l’œil expert d’un professionnel sur son installation qui sera en mesure de voir si un défaut ou un quelconque problème est présent et peut représenter un risque. Il sera par ailleurs à même de donner de précieux conseils pour bénéficier de conduits de cheminée bien entretenus et donc sans danger.

Ainsi, il est important de se renseigner sur ses obligations en matière de ramonage selon le type d’installation dont on dispose chez soi. On pourra ainsi effectuer les travaux qui s’imposent et si souhaité opter pour l’utilisation d’un ramonage chimique en complément de l’entretien professionnel annuel.

Pose de chaudières à granulés à Reims : contacter un spécialiste en ligne
Conversion chaudière fioul vers une autre énergie