Comment gérer son réseau d’assainissement et d’eaux pluviales ?

assainissement

Comprendre l’environnement et le lexique d’un expert en plomberie professionnel peut s’avérer être complexe. 


Dans cet article, nous reviendrons sur la notion d’assainissement. Dans un second temps, nous citerons le rôle et les principaux enjeux des acteurs concernés. Puis, nous vous présenterons une solution innovante et durable destinée aux collectivités territoriales. Une réponse à leur souhait d’optimisation et de baisse des coûts d’exploitation de leurs réseaux d’eaux pluviales et d’eaux usées.

Qu’est-ce qu’un réseau d’assainissement ?

Un réseau d’assainissement est constitué d’un ensemble de canalisations. À l’intérieur de ce labyrinthe de tuyaux, circulent quotidiennement des litres d’eaux pluviales et d’eaux usées. Pour une problématique d’esthétique et d’aménagement urbain, cette tuyauterie est, la plupart du temps, enterrée dans le sol.


Dans l’ensemble, l’assainissement est une addition de techniques d’évacuation et d’épuration des différentes eaux. Ce dispositif a pour objectif de collecter (de manière discrète), les eaux usées et les eaux pluviales. 


Les eaux usées vont être celles que nous utilisons au quotidien. Par exemple, l’eau de l’évier, l’eau de douche ou encore celle des toilettes. A contrario, l’eau pluviale concerne l’eau récupérée lorsqu’il pleut. 


Une fois collectée, l’eau est traitée et débarrassée des pollutions qu’elles contiennent puis elle est injectée de nouveau dans un environnement naturel. 


En cas de problème majeur avec vos canalisations, contactez un expert dans le domaine. Par exemple, si vous habitez à Nantes et plus précisément dans la commune de Rezé. Nous vous conseillons de faire appel à un plombier à Rezé

Le rôle des collectivités locales

Les collectivités ont un rôle majeur dans la collecte et la gestion des eaux usées et pluviales. Parmi leur champ d’action, les personnes responsables doivent veiller au :


  • raccordement du réseau public

  • la fiabilité du réseau de collecte

  • l’épuration des eaux

  • la maintenance des réseaux 

  • la conformité des ouvrages


Légalement, le service d’assainissement est obligatoire pour toutes les communes. C’est elle qui doit prendre en charge financièrement les dépenses relatives à système collectif. 


Également, les collectivités ont un regard sur les propriétés privées. En outre, les agents du service peuvent se rendre chez un particulier afin de vérifier et contrôler les installations non-collectives. Dans le cas où la réglementation n’est pas respectée, le propriétaire peut être sanctionné d’une amende équivalente à la redevance d’assainissement. 

Le rôle des particuliers

Les propriétaires ont une part de responsabilité importante dans l’entretien de leur réseau d’assainissement.

Prenons l’exemple d’un immeuble avec un assainissement non collectif. Le propriétaire de l’immeuble ainsi que les locataires doivent respecter certaines obligations.  Pour une réhabilitation, le maître d’ouvrage doit veiller à vérifier la conception et l’exécution de travaux. Sur le long terme, il devra contrôler régulièrement l’installation. 


Dans le cas d’un contrôle d’une installation existante, le propriétaire de l’immeuble doit vérifier le fonctionnement du réseau puis veiller à entretenir régulièrement ses installations. En cas de location, c’est le locataire qui doit prendre en charge la vidange. 


Enfin, dans le cas d’une vente, acheteur et vendeur doivent réaliser un audit et contrôle des installations afin de certifier le bon fonctionnement. 

La solution de demain pour mieux gérer son réseau d’eaux

La gestion des réseaux d’eaux requiert d’importantes ressources. Dans certaines situations, ces ressources sont utilisées à perte. Aujourd’hui, les collectivités cherchent des solutions durables pour optimiser leurs dépenses.


Et si nous vous disions qu’un logiciel de gestion permet de surveiller les réseaux en temps réel et anticiper les risques de défaillance. Sur le long terme, les coûts d’exploitation vont considérablement diminuer. 


Grâce à ce nouveau système technologique, l’ensemble des indicateurs de contrôle (pression, débit, étanchéité, etc.) pourront être contrôlés à distance et en temps réel. 

De plus, l’ensemble des données recueillies au fur et à mesure pourront servir à d’autres services. Par exemple, lors de travaux, les équipes pourront être plus vigilantes à certaines canalisations au vu de leur ancienneté.