Quelle VMC choisir ?

L’installation d’une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) dans une habitation ou un bâtiment professionnel favorise le renouvellement de l’air d’intérieur. Une bonne ventilation de l’habitat permet aussi de limiter les risques de formation de moisissures causés par l’humidité. Pour un résultat optimal, il convient de choisir un système VMC adapté au local.

La VMC simple flux, proposé à faible coût

Choisir une VMC peut s’avérer difficile si vous n’êtes pas bien informé. Pour vous aider, découvrez le fonctionnement d’une VMC simple flux. Ce système a pour fonction principale de collecter l’air pollué d’intérieur dans le but le faire sortir à l’extérieur. L’air frais est ensuite reconduit dans la maison, d’abord dans les pièces à vivre et ensuite dans les pièces humides (sanitaires, cuisine, buanderie…). Pour cela, l’air passe à travers les charpentes de l’habitation. La mise en œuvre de ce système requiert l’installation d’une entrée d’air. Le processus de fonctionnement de la VMC simple flux est assez simplifié. Ce système garantit, pourtant un renouvellement d’air en permanence dans la résidence. Le choix d’une VMC simple flux est conseillé si votre budget est assez limité ou si vous ne prévoyez pas d’utiliser l’appareil dans le long terme.

La VMC hygroréglable, une solution plus performante

La VMC hygroréglable est préconisée par le RT 2012. Économique, elle convient très bien aux BBC. Se déclinant en plusieurs modèles, ce type de ventilation permet plusieurs niveaux de débit. Il s’adapte automatiquement au taux d’humidité de l’air. Ainsi, son débit de fonctionnement n’est pas le même dans une pièce humide comme la salle de bains et une pièce à vivre comme la salle de séjour. Hormis le débit, la classe de la VMC hygroréglable est départagée en deux groupes, à savoir la VMC hygroréglable A et la VMC hygroréglable B. Les moteurs de ces deux types de VMC sont semblables, mais la différence réside surtout au niveau de l’émetteur. En effet, celui-ci de la VMC fonctionne à très haute température. De ce fait, la VMC hygroréglable B est surtout adaptée aux pièces chauffées comme la cuisine.

La VMC double flux, pour un contrôle optimisé

La VMC double flux est équipée de plusieurs éléments comme les filtres et les diffuseurs. Comparée à une VMC simple flux, ce type de VMC est plus performant. La collecte d’air frais venant de l’extérieur s’effectue à travers les filtres et la propagation se fait avec les diffuseurs. En outre, la VMC double flux extrait efficacement l’air pollué d’intérieur. Cette solution est une option intéressante pour une utilisation à long terme. Cependant, elle est plus onéreuse.

Comment climatiser une seule pièce de ma maison ?
Comment fonctionne une climatisation réversible ?